Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Jean-Claude Grosse

BOCAL AGITÉ TERRE MANGÉE

13 Février 2006 , Rédigé par Jean-Claude Grosse Publié dans #bocals agités

Bonjour,

Un bocal agité est une forme imaginée par Moustapha Aouar de Gare au théâtre et expérimentée un bon nombre de fois.
Un bocal n'est pas nécessairement thématique; c'est moi qui ai proposé à Mouss d'expérimenter cette formule avec le bocal agité algéro-varois de juin 2002 dont il reste une trace imprimée, un livre publié par Gare au théâtre. Le thème avait été: 40 ans après l'indépendance de l'Algérie, 40 ans après le retour des Pieds-Noirs avec 10 écrivains de théâtre, algériens venus d'Algérie et pieds-noirs venus de France.
Pas de bocal sans agitateur et pour être agitateur, il faut avoir participé à plusieurs bocals comme auteur.
Un bocal se déroule en 3 temps:
- le temps de l'écriture où l'agitateur propose des consignes à ceux qui sont volontaires pour écrire un texte de 5 à 10 minutes, sur un thème ou pas: les écrivents.
- le temps de la mise en jeu par ceux qui ont envie de participer au jeu: les actants, au nombre de 2 ou 3 par texte, qu'ils aient ou non de l'expérience, inventent entre eux ou avec l'aide d'un regard extérieur la forme qu'ils vont donner au texte qu'ils n'ont pas choisi car c'est l'agitateur qui répartit les textes
- le temps de la présentation au public et du bilan avec tous les participants et le public, suivi d'un temps de convivialité.



CONSIGNES POUR LE BOCAL AGITÉ DU 12 novembre 2005
AU LYCÉE AGRICOLE D’HYÈRES AVEC MALTAÉ

THÈME : LA TERRE MANGÉE


- Utilisez les objets et documents fournis comme des personnages
- Donnez - leur un âge, un sexe, une taille et une corpulence, beauté-laideur ?, couleur des cheveux ?, les ongles ?, l’odeur ou le parfum ?, une posture corporelle, la voix ?, la parole ?, un tic, un nom, une position sociale, un ancrage géographique, un lieu d’habitation, un trait de caractère, un sentiment dominant, un fétiche ou un emblème, une valeur ou non-valeur les caractérisant
- Vous pouvez ne retenir que deux éléments si vous le souhaitez
- Vous expliciterez cette caractérisation que vous intègrerez à votre texte soit en didascalie initiale, soit au fur et à mesure des besoins de votre texte
- Attribuez arbitrairement une couleur à 3 de vos personnages
- Vous avez droit de mettre en jeu les 3 personnages colorés : décrivez la situation colorée qui permet leur rencontre colorée, leur affrontement ou leur rapprochement coloré, l’enjeu étant La terre mangée
- Vous avez droit à 12 répliques soit 4 par personnage coloré
- Le premier personnage coloré à s’exprimer sera la photo
- Le troisième coloré qui aura le dernier mot sera le sachet de terre
- La solution sera le légume ou le fruit attribué à chaque écrivent
- Vous ponctuerez le texte en choisissant pour le point, la virgule, le point-virgule, le point d’exclamation, le point d’interrogation, un couple de mots pris dans le répertoire
- Vous donnerez à votre texte un titre : vous choisirez pour titre un couple de mots pris dans le répertoire, sans rapport avec votre histoire
- Vous finirez votre travail d’écriture en évoquant sous la forme de votre choix : invocation, appel, interpellation… la terre mangée.Ce sera la fin de votre texte.
- Vous n’êtes pas obligé de suivre l’ordre des consignes ni la totalité des consignes mais vous devez en respecter au moins deux. Et conserver l’esprit donné par l’ensemble.

L’agitateur
Jean-Claude Grosse

CONSIGNES POUR L’APRÈS-MIDI

- Lecture par les auteurs de leur texte, lecture blanche, non-interprétative
- Distribution aléatoire des textes aux groupes de 3 nécessaires pour la mise en jeu
- Les écrivents peuvent être aussi actants mais dans un groupe ne portant pas leur écriture
- Les actants utiliseront une des contraintes proposées pour mettre en jeu leur texte, à savoir: avec un porte-voix, en chantant Les mots bleus ou une autre chanson populaire, en hurlant ponctuellement, en déclamant à un moment du texte une liste de 20 mots du répertoire, en sifflant d’admiration pour ponctuer le jeu, en sifflant de rejet, en imitant la sirène des pompiers : pimpom, en faisant au pas de course le tour du plateau, en faisant des mouvements de gymnastique, en faisant silence à un moment clef…

L’agité du bonnet

Bocal agité du 12 novembre 2005 au lycée agricole d’Hyères
La terre mangée

Photo JCG: en s'arrêtant à Beyrouth.

Quelques résultats
Texte de Tonton
Cabanes et cabanons

Personnages :
- plan de masse, en gestation, sexe inconnu malgré échographies à répétition, beauté froide de papier glacé, amateur de plus-value, tatouage du billet vert sur le nombril
- l’aménageur, cadre sorti de HEC (ou comment prendre les gens pour des cons, (ce qu’ils sont déjà), nageur en eaux troubles, au service des nantis, avec retombées sur ses comptes secrets, calculette est son instrument pour l’enculette
- sachet de terre dit grand sachem, très ancien représentant de la terre mère, anonyme, ouverte à l’accueil de ce que les vents transportent, bon grain, ivraie, muette et obstinée, de partout et de nulle part, fertile ou stérile selon les saisons, les climats, le travail


Plan masse : Quand vais-je arriver à terme Accès à la mer

L’aménageur : On a un problème Apprivoiser le rivage Les côtes sont prises d’assaut Apprivoiser le rivage Il n’y a plus de terrain où te réaliser Apprivoiser le rivage


Plan masse : Je veux voir la mer à mes pieds Apparition du complexe


L’aménageur : Arrête d’exiger Apparition du complexe


Plan masse : Augmente les lots Apparition du complexe Diminue les prix Apparition du complexe Ne cible pas que les nantis Apparition du complexe Pense aux petits qui n’ont qu’une envie territoire à enjeux imiter les nantis Apparition du complexe Partage bétonnage de la côte nageur en eaux troubles Apparition du complexe

L’aménageur : Oui bétonnage de la côte mais le terrain Accès à la mer

Plan de masse : Délocalise Apparition du complexe dans les îles à cocotiers Apparition du complexe


L’aménageur : Submersibles par les minatsu Apprivoiser le rivage

Plan masse : Tsunami Apprivoiser le rivage Oui bétonnage de la côte il faut se méfier Apprivoiser le rivage La mer à ses pieds bétonnage de la côte c’est bien Apparition du complexe La tête sous les eaux bétonnage de la côte c’est pas sain Apparition du complexe

L’aménageur : C’est la ruine Apparition du complexe

Plan masse : Que faire Accès à la mer

Sachet de terre dit Grand sachem : Marcher pieds nus sur la terre sacrée Apprivoiser le rivage Cueillir la lavande à sa portée Apprivoiser le rivage S’enivrer Apprivoiser le rivage

Cueillez, cueillez la lavande. Dansez, dansez la farandole. Enivrez-vous. Vous finirez en poussière. La terre vous mangera. Vous voulez l’aménager. Elle ne vous ménagera pas. Sous terre, vous finirez.

Texte de Marie Arizi

Un personnage grand, mince, de sexe masculin,cheveux en broussaille comme s'il venait juste de se lever, le visage carré et sanguin, les yeux enfoncés, un gros nez, des habits pas très propres, ses mains épaisses avec des doigts boudinés aux ongles sales.

Homme : Qu'est-ce que vous faites ici bon air c'est une propriété privée Estagnol
Femme: Nous cherchons des champignons bon air mais je ne savais pas que c'était privé Estagnol
Fille : Maman viens on s'en va Estagnol
Homme : Y a rien à voir ici bon air foutez-moi le camp Estagnol
Femme : Pa strès agréable bon air viens Louise on s'en va Estagnol
Fille : Tu sais Maman bon air il m'a fait peur le monsieur Estagnol
Femme : Tu crains rien ma chérie bon air d'ailleurs Papa n'est pas loin Estagnol
Homme : Hé ! Ohé! Vous deux bon air revenez bon air j'en ai trouvé un mais je ne sais pas s'il est bon Estagnol
Femme : Vous pouvez vous le garder bon air et le mangerEstagnol Vous verrez bien s'il est bon Estagnol
Papa : Que se passe-t-il Estagnol
Homme : Je suis gêné bon air tellement de gens viennent sur ma propriété bon air ils me saccagent tout bon air donc si j'ai un peu bon air été grossier avec votre dame bon air je m'en excuse Estagnol Pour me faire pardonner bon air je vous autorise le cueillette des champignons Estagnol
Femme, homme, fille : Merci beaucoup Estagnol
Fille : Maman pipi Estagnol
Papa : Va donc dans le fourré Estagnol
Homme : Attention aux sangliersbon air y en a pas mal dans le coin Estagnol
La fillette s'en va. Quelques instants plus tard.
Fille : Papa bon air Maman bon air venez vite bon air y a tout plein de champignons Estagnol
Papa : C'est formidable Estagnol Le panier va vite être rempli Estagnol
Femme : Vite mon couteau Estagnol
Elle se penche et coupe un champignon couleur orange, un safrané. De la terre est restée collée sur le pied. Elle le porte à son nez en fermant les yeux.
Femme : ça sent bon le terre et le champignon. L'automne, c'est la saison où l'on ressent toutes les odeurs. C'est magnifique, toutes ces couleurs. On en prend plein les yeux et plein les narines.


Texte de Murielle Gébelin
Champ chamboulé chant sans boulet

Bureau deTara, femme d'affaires. Elle est de mauvaise humeur mais reste sûre d'elle, de sa capacité à tout résoudre avec le temps. Elle a 55ans, porte un tailleur marine mais malgré son acharnement au travail, elle aime être à l'aise, c'est pourquoi elle s'est déchaussée et décoiffée. Elle passe régulièrement la main dans sa chevelure, se décoiffe de minute en minute.

Sa secrétaire, Pomme, 30 ans, prête à tout pour Tara, porte une robe de velour rouge, un violent parfum, un ineffaçable sourire énigmatique et ambigu, une maladresse trompeuse. On la sent volontaire, naïve, assez primaire.

Entrée de Bill, chef de chantier, quarantaine séductrice un peu stupide. Il est vêtu d'une élégante veste de peau brune dont il relève mécaniquement le col. Il est prétentieux, un peu « con ».

Bill : Tara sel je suis venu te dire que ça n'avance pas Frontière
Tara : Tiens donc Bill abattoir Aurai-tu enfin des scrupules ou des états d'âme mur ça me fait presque plaisir frontière Pomme abattoir
Pomme renverse une énorme pile de dossier sur Bill. Elle va lentement les ramasser. La discussion se poursuit.
Bill : Ce chantier sel c'est l'avenir sel la résolution des transportssel le renouveau économique sel sel des affaires sel du fric sel de la vie quoi abattoir Et toi tu freines pour des idées vertes sel des espaces verts sel des petits hommes verts Mur
Pomme (intervient sans que personne ne le lui demande) : Elle n'a jamais été d'accord Frontière Que des pépins ce truc sel excusez-moi Abattoir (Elle continue de s'affairer puis : ) Je vous sers un jus de pomme Mur un potage Mur un bouillon de 11 heures Mur
Bill : Un projet mûri sel grandiose sel extraordinaire sel un symbole de la civilisation pour l'avenir frontière Tu y penses à l'avenir Mur
Tara : L'avenir sel je ne pense qu'à ça sel tu m'entends Mu Ton projet sel il a poussé trop vite frontière C'est pas lui qui est mûr c'est toi Abattoir Le problème avec les crétins de ton espèce c'est qu'ils ne savent pas s'arrêter frontière Je leur donne l'occasion de creuser un trou sel et ils m'en font dix sel persuadés de me faire plaisir Abattoir
Pomme : (pour Bill exclusivement) Depuis le temps qu'on vous épluche le dossier sel vous devriez comprendre Abattoir ( Maternelle, elle lui tourne les pages d'un énorme cahier)
Tara : (expliquant comme à un gosse pas sage) Si ce projet ne fleurit pas comme tu le souhaites, c'est que je le sabote Frontière Mes pouvoirs sont immenses sel anciens sel mais tu ne t'en rends pas compte Frontière Les ambitieux comme toi sel je les mets entre les mains de Pomme sel ils ne résistent pas Abattoir
Pomme : (réjouie, fait craquer ses jointures) Qu'est-ce que j'en fais Mur Lavage de cerveau Mur Traitement de choc Mur Thérapie eugénique Mur
(Tout en parlant, elle commence à s'emparer de Bill qui se défend comme il peut)
Bill : Mais Frontière Frontière Frontière Voyons Frontière Frontière Frontière Tara Abattoir Vous la laissez faire Mur Pomme sel d'habitude vous êtes si aimable sel si charmante sel si Frontière Frontière Frontière comme j'aime Abattoir
Pomme : Je vois Abattoir La méthode douce Abattoir (A Tara) Plus long mais plus efficace avec le temps Frontière Alors Mur
Tara : Si ce n'est qu'une question de temps Frontière Frontière Frontière
(Elle regarde sortir Pomme et Bill, l'une traînant l'autre)
Tara : Quel appétit insatiable ! Mais quand s'arrêteront-ils ? Quand ?

Texte de Raymonde Le Pezeron
Aérogare-Camelle

Apolline :
25 ans, enceinte, sort d'une rupture sentimentale, vit en Bretagne et vient dans le midi en vacances une fois par an chez Terriane.

Terriane :
30ans, célibataire, passionnée de chevaux, habite dans un mas provençal, une exploitation qu'elle dirige avec Sacha, elle loue aussi des chambres d'hôtes.

Sacha :
48 ans, travaille dans l'exploitation avec Terriane, pas très grand, visage rond, lunettes d'écaille, toujours poli, très doux, sait s'imposer dans son travail. Ami avec Terriane et amoureux en secret d'Apolline.


Apolline : Bonjour Terriane accès à la mer Heureuse de revenir en vacances chez toi accès à la mer
Terriane : Mais je vois que tu m'apportes une bonne nouvelle amer
Apolline : Oui tu vois bien amer J'attends un bébé pour septembre accès à la mer l'année prochaine nous viendrons à trois amer
Terriane : Viens accès à la mer on va annoncer la bonne nouvelle à Sacha qui doit être dans ses serres d'oeillets amer
Elles sortent toutes les deux.
Sacha : Bonjour accès à la mer Terriane et Apolline amer
Terriane : Ouh ouh amer Bonjour Sacha accès à la mer tu as bronzé amer
Sacha : C'est à force de rester au soleil amer Apolline accès à la mer content de te voir amer Que fais-tu là amer
Apolline : Je vais passer quelques jours de vacances à la campagne au soleil accès à la mer car la Bretagne en ce moment amer
Sacha : Je vois que tu nous a fait une belle surprise amer ça s'est arrangé avec Claude amer
Apolline : Oui accès à la mer je crois amer Mais je suis seule pour passer mes vacances amer ça me fera du bien
Sacha : Si tu veux accès à la mer on peut faire ce soir un repas tous les trois accès à la mer n'est-ce pas Terriane amer
Terriane : Volontiers amer Je ferai un bon gratin de pommes de terre du jardin amer Et Apoliine nous fera sa tourte aux fruits de mer amer
Sacha : Je ferai une tarte aux pommes rouges accès à la mer avec un bon vin blanc accès à la mer ça terminera bien le repas amer Je suis vraiment heureux de te revoir Apolline amer

Tous les trois finiront cette soirée dans le mas d'Apolline, qui l'a baptisé « Terre mangée », où les petits plats se cuisinent avec les produits du terroir, cultivés sans produit chimique, juste avec leurs mains et leur sueur, qui ont suffit pour en faire profiter des milliers de générations.










Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article