Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Jean-Claude Grosse

BOCAL AGITÉ VIEMORTMËLÉES

13 Février 2006 , Rédigé par Jean-Claude Grosse Publié dans #bocals agités

Bocal agité du 11 décembre 2005 aux Chantiers de la Lune à La Seyne

Delaviedelamortmêlées

Consignes :

1- Énumérez 10 souhaits de vie. Donnez une explication pour un seul des 10

2- Énumérez 10 peurs de mourir. Donnez une raison pour la dernière
3- Mêlez vos deux énumérations (l’alternance n’est pas nécessaire)
4- Rédigez votre épitaphe en 70 à 100 signes en disant Je , une autre en disant Tu, une dernière en disant Il ou Elle
5- Racontez une anecdote de vie en 100 signes que vous aimeriez marbrer dans le grave
6- Quelles premières paroles aimeriez-vous avoir prononcées
7- Quelles dernières paroles aimeriez-vous prononcer
8- Quelle est la parole, réelle ou imaginaire, dont vous êtes le plus fier
9- Quelle est la parole, réelle ou imaginaire, dont vous êtes le moins fier
10- Rédigez l’épitaphe en 70-100 signes de votre père qui vous battait, puis de votre mère qui vous gavait, puis de votre mari ou femme qui vous trompait, enfin de votre enfant qui vous a déçu. Vous finissez, une fois sur deux, par : je te pardonne ou je ne te pardonne pas
11- Listez les 10 choses que vous aimeriez faire avant de mourir
12- Il vous reste 1/4 H à vivre. Que faites-vous ?


Photo JCG: en s'arrêtant à Oradour

Quelques résultats de ce bocal :


1- j’aimerais vivre en bonne santé jusqu’à l’arrêt cardiaque

2- j’ai peur de mourir en souffrant
3- j’aimerais continuer à vivre avec toi
4- j’ai peur de mourir abandonné
5- j’ai peur de mourir avant toi
6- j’aimerais que notre amour du premier jour dure jusqu’à notre dernier jour qui sera le même dernier jour
7- j’aimerais vivre dans un monde plus juste,plus égal, plus fraternel
8- j’ai peur de mourir de mort horrible infligée par la folie froide des hommes de pouvoir et de guerre, au gaz, au feu, au froid, au napalm, à la fragmentation, à l’irradiation
9- j’ai peur de mourir dans une guerre civile, par déchaînement de haine, épuration, exécution sommaire
10- j’aimerais que les Etats-Unis soient punis par le dieu qu’invoque Bush
11- j’aimerais que la planète se rebelle, qu’il y ait plus de catastrophes naturelles dans les îles à cocotiers et dans les paradis fiscaux
12- j’ai peur de mourir d’une pandémie, contaminé par des virus, des microbes, des bactéries, bouffé par prolifération de l’infime métastasant et mutant
13- j’aimerais que les Français se ressaisissent :ils sont en train de déconner un max
14- j’ai peur de mourir chaque jour un peu plus

Première parole : C’est un peu tôt, je ne suis pas prêt
Dernière parole : C’est un peu tôt, je ne suis pas prêt

Épitaphes : J’ai vécu ma jeunesse/ ma vieillesse/ aimant et simple/ j’ai eu mal au monde/ je m’en suis détaché
Tu as été un éclair/ un amer/ un fanal/ un carrousel/ un aimant
Il est apparu à son insu/ il a disparu à son insu/ sorti du paradis des innocents/ il a rejoint l’enfer des coupables

Épitaphes :
Papa
Je voulais pas faire de premiers pas
Pourquoi tu m’as tendu tes bras
Pourquoi tu m’as ensuite battu
Je t’ai pas pardonné
Pourquoi tu t’es pendu

Maman
Tu m’as gavée
Suis devenue oie
Pas devenue moi
T’ai répété toi
Te pardonne pas

Mon homme
Par d’autres femmes
Tu t’es fait sauter
Mais tu me souriais
C’était si doux
Je te pardonne

Mon fils
Tu étais mon espoir
Ingénieur ingénieux
Je te voyais
D’overdose t’as fini
Te pardonne pas

Avant de mourir, je voudrais retirer mon argent de la banque et le planquer dans le jardin :ça les ferait chier tous ceux qui me voient déjà crevé pour hériter. J’aimerais écrire une lettre d’injures au maire, au président français, au président américain.J’aimerais me laver les dents, me raser, prendre une douche, faire un repas sympa, boire un coup en disant à votre santé et claquer. J’oubliais : pisser un coup et chier aussi une dernière fois en lisant le Financial Times.
Victorine Engel

10 souhaits de vie

1° Je souhaite faire envie parce que c’est toujours agréable d’être en complicité, en connivence, en phase, en forme.

2° Je souhaite garder le sourire parce que c’est très lourd le repli, la sale gueule, le silence, l’ailleurs, le rejet, l’absence quand on est là.

3° rassembler parce que c’est ennuyeux d’être seul, de ne plus être, d’avoir été, de ne pas mourir à ses certitudes, de ne pas déranger ses opinions, parce que c’est salutaire de se nourrir.

4° Agencer la beauté parce que c’est le bordel d’enjamber, de chercher, de se faire bouffer par les souris et emmerder par les mites.

5° Accepter de redécouvrir et rechercher encore ceux qui me sont donnés, ceux qui sont là, ceux que je suis allé rejoindre.

6° Apprendre pour ordonner ma tête et agrandir mes champs, pour parler les langages des autres, des mondes éloignés de ma culture.

7° Harmoniser pour la paix intérieure, pour la paix des voisins, pour la paix familiale.

8° Rencontrer pour être surpris, pour me renouveler, pour écouter.

9° Je voudrai accueillir pour partager.

10° Je voudrai être à l’aise, dans mon élément, dans ma liberté, dans ma joie, dans la création.



10 peurs de mourir

1° J’ai peur de mourir en étant désagréable, en ronchonnant.

2° J’ai peur de mourir en regrettant.

3° J’ai peur de mourir avec les malentendus.
4° J’ai peur de mourir seul.
5° J’ai peur de mourir longtemps.
6° J’ai peur de me scléroser et de juger.
7° J’ai peur d’être surpris au milieu d’une préparation sans queue ni tête pour le garde – champêtre, pour l’aide ménagère, pour les enfants.
8° J’ai peur de mourir défiguré.
9° J’ai peur de mourir maintenant alors que nous n’en sommes qu’à la deuxième consigne.
10° J’ai peur de mourir pendant que la bourse baisse et que les loyers augmentent parce que je n’arrive pas à oublier que le fruit des années, c’est ce qu’on peut donner, c’est ce qu’on peut transmettre, que j’aime la plus-value alors que j’ai promis publiquement de me dépouiller pour aller trouver la richesse ailleurs que dans le porte - feuilles, que j’ai dépossédé du bonheur.


Mêlon des 20 phrases

Je souhaite garder le sourire parce que c’est très lourd le repli, la sale gueule, le silence, l’ailleurs, le rejet, l’absence quand on est là.

J’ai peur de mourir en étant désagréable, en ronchonnant.

Je veux rassembler parce que c’est ennuyeux d’être seul, de ne plus être, d’avoir été, de ne pas mourir à ses certitudes, de ne pas déranger ses opinions, parce que c’est salutaire de se nourrir.

J’ai peur de mourir longtemps. Je veux accepter de redécouvrir et rechercher encore ceux qui me sont donnés, ceux qui sont là, ceux que je suis allé rejoindre.

J’ai peur de me scléroser et de juger.

Je veux agencer la beauté parce que c’est le bordel d’enjamber, de chercher, de se faire bouffer par les souris et emmerder par les mites.

J’ai peur de mourir défiguré. Je veux apprendre pour ordonner ma tête et agrandir mes champs, pour parler les langages des autres, des mondes éloignés de ma culture.

J’ai peur de mourir maintenant alors que nous n’en sommes qu’à la deuxième consigne. Je voudrai accueillir pour partager.

J’ai peur de mourir pendant que la bourse baisse et que les loyers augmentent parce que je n’arrive pas à oublier que le fruit des années, c’est ce qu’on peut donner, c’est ce qu’on peut transmettre, que j’aime la plus-value alors que j’ai promis publiquement de me dépouiller pour aller trouver la richesse ailleurs que dans le porte - feuilles, parce que j’ai dépossédé du bonheur.

Je souhaite faire envie parce que c’est toujours agréable d’être en complicité, en connivence, en phase, en forme.

J’ai peur de mourir en regrettant.

Je veux harmoniser pour la paix intérieure, pour la paix des voisins, pour la paix familiale.

J’ai peur d’être surpris au milieu d’une préparation sans queue ni tête pour le garde – champêtre, pour l’aide ménagère, pour les enfants.

Je veux rencontrer pour être surpris, pour me renouveler, pour écouter.

J’ai peur de mourir avec les malentendus.
Je voudrai être à l’aise, dans mon élément, dans ma liberté, dans ma joie, dans la création.

J’ai peur de mourir seul.

Consigne n°4 La parole dont vous seriez le plus fier

Je t’aime

Consigne n°5 La parole réelle ou imaginaire dont on a honte

Un jour, je te promets que je t’aimerai, un jour. Je sens que cela vient.

Consigne n°6 Quelles ont été mes premières paroles

Vous ne pourriez pas mettre mon petit lit dans une autre chambre ?
Avec du recul, ça ne devait pas être aussi simple.

Consigne n°7 Quelles seront les dernières paroles qu’on aimerait dire ?

Vous ne pourriez pas venir faire du théâtre, de la peinture, de la musique dans ma chambre ; avec cette perfusion, ça ferait un peu misère de mettre mon lit dans la cuisine.

Consigne n°8 Son épitaphe entre 66 et 103 signes

Je suis encore sur le fil tendu en espérant qu’au loin il peut vibrer une musique

Tu es descendu funambule, la corde raide joue encore pour une nouvelle partition

Jean fait rire, Michel fait pleurer depuis le début jusqu’à toujours. Souviens-toi des larmes de joie

Consigne n°9 L’épitaphe pour mon père, il m’a battu et cela m’a marqué

Tu m’as battu en intransigeance tu n’y as pas gagné en estime
Tu es pardonné parce que je ne suis pas encore au bout du chemin.

Pour ma mère qui m’a gavé

Tu m’as refilé le cholestérol
Du service de la viande au souper j’ai gardé le plaisir de la chair
C’est toi qui juges

Pour votre amour qui vous a trahi

Tu as cru m’aimer plus que tout autre, ça fait très mal
Je ne te pardonne pas d’avoir eu raison

D’un de mes enfant qui m’a déçu

Tu aurais pu manger davantage
On aurait continué pour de vrai à s’engueuler et à s’adorer
Je te pardonne


Consigne n°10 Les 10 choses que l’on aimerait faire avant de mourir

Prendre mon petit - enfant dans mes bras puis par la main
Avoir un beau potager fleuri
Ne plus dire « Ah, ce n’était pas avec toi ? »
Aimer sans mesure

janmichmuch

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article